Grèce : La mondialisation verra-t-elle les États sous la tutelle des groupes financiers ?

Si la tendance se maintient, les pays occidentaux pourront difficilement se réclamer de la « démocratie » alors qu’on assiste avec la pression des groupes financiers sur la Grèce à une véritable mise sous tutelle du gouvernement, alors que les pressions se font de plus en plus grandes pour forcer de l’extérieur, la marche que le gouvernement grec devrait suivre. Le gouvernement dit d' »Unité nationale », composée des Conservateurs, des Socialistes du Pasok et de l’extrême-droite, n’arrivent toujours pas à s’entendre sur la réalisation des mesures irréalistes imposées par les créanciers, face au mécontentement populaire et au déclenchement d’une nouvelle grève générale, le gouvernement subit des pressions qui prennent de plus en plus l’allure d’ordres dictés par la Troïka (BCE, UE, FMI).

À lire : Les négociations continuent, le pays se met en grève générale
À lire aussi cette article de Marianne qui illustre la déchéance de tout un pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.