Archives du tag: poésie

Souvenirs inassouvis

Compagnon de ma solitude

Souvenir
Inassouvi
Qui me comprend
Tu éveilles en moi
La mémoire des sentiments

Dans le mouvement
D’une image
Qui se forme
Qui s’efface

Et qui revit
À tout moment
Le passé
Au présent

Souvenirs inassouvis

Mort sans vie

Mort sans retour
Et sans vie
Après la mort
Comme un choc
Qui tue
Et qui fige
Mon esprit
Dans la torpeur
De la nuit

Mort de la vie
Mort de l’amour
Qui vit
Après la mort
Dans les rêves
De mes nuits
Dans la douleur
De mes jours

Comment
Trouver la vie
Après la mort
De mon amour

Souvenirs inassouvis

Le dernier colis

Que m’importe
Ces souvenirs
Si beaux
Arrivés de là-bas

Que je ne reconnais pas

Empilés
Sur ces souvenirs
Si chauds
Dans lesquels
Je te revois

Souvenirs inassouvis

On ne peut pas aimer les morts

Poème
De vie
Poème
De mort
Poème
D’amour

Poème plus fort
Que le temps
Qui court

Poème plus fou
Que la raison
Qui fuit

Poème pour te dire
Que je t’aime encore
Mon amour

Qui savait bien
Qu’on ne peut pas
Aimer les morts

Qui vit
Toujours
Dans les cendres
De l’oubli.

Souvenirs inassouvis

Poème inachevé

Avec toi
J’ai refait
Le sentier
De ce poème
Que je traîne
Avec moi
Depuis des jours
Et des semaines

Que je traîne
Dans ma tête

Ce poème
Impossible
À dire
Impossible
À écrire
Impossible
À vivre

Ce poème

Que ton cœur
Seul
Lisait
Dans mes yeux
Que tes yeux
Seuls
Tissaient
Dans mon cœur

Amoureux

Ce poème

Cousu
Du fil des ans
Que les têtes chercheuses
De nos deux cœurs
Distants
L’un pour l’autre
Gravitaient
Comme des aimants

Ce poème

Avec le temps
Mû en prière
Qui n’a pour dieux
Que les amants

De ce poème
Inachevé

Que je traîne
Avec moi

Dans ma tête

Depuis des jours
Et des semaines

Sur le sentier
Que j’ai refait

Avec toi

SEUL

Poèmes divers

Le Danseur de Salsa

danseur4_salsa

– Automne 2001

Je suis le danseur de Salsa
Celui qui fige le regard des femmes
Qui virevolte et vous enflamme
Sans jamais se tromper de pas.

Et vous Madame, qui êtes vous ?
Connaissez-vous le secret de ma passion ?
Celle qui fait perdre la raison,
Qui transforme la froideur en un coeur doux.

Suivez ma cadence déchaînée.
Oubliez du quotidien les contraintes.
Chassez de votre coeur les lourdes plaintes.
Follement, laissez-moi vous entraîner

Dans la chaleur de mon enfer
Où le diable et la femme en transes,
Gaiement, en toute liberté, se touchent et dansent,
Sur la musique complice de mes vers.

Vous dansez la Salsa, Madame ?

Poèmes divers

Beauté bleue

Beauté bleue, ange de mes nuits perverses.
Nue et froide qui colle sur ma peau.
Donne-moi tes seins. Donne-moi tes fesses.
Ouvre tes cuisses et courbe le dos

Regarde-moi. Savoure mon délire.
Laisse ton venin m’épaissir la bouche.
Goûte avec moi ce langoureux plaisir
Qu’avec mes doigts et mes lèvres je touche.

Dévorant fantasme de mon esprit,
Toi la plus belle, la plus sensuelle.
L’érogène que je respir’ la nuit.

Mon rêve, ma divine, l’étincelle.
Celle qui allume au creux de mon lit
Le feu sacré de l’ Amour éternel.


Commentaires (Il s’agit des commentaires publiés sur l’ancienne version du blogue, en Dotclear)

1. Le dimanche 3 septembre 2006 à 10:30, par Danisou

Crus, sensuels, pudiques.
Tes mots s’écrivent dans la chair.
C’est beau, c’est bon, c’est cochon.

Tu écris magnifiquement !

2. Le dimanche 3 septembre 2006 à 10:32, par Dona

Waouh! c’est magnifique!

J’adore, à cause du caractère érotique. Ce n’est pas facile de faire de la poésie érotique sans être un gros rustaud. Beauté bleue est réellement très à mon goût.