Et si on avait suivi la ligne des infos propagandistes et biaisées…

Claude Demers a partagé la publication de Jih Wachill.

2 h ·

Les allégations et les présomptions de François Brousseau en août 2013, sur la base desquelles plusieurs réclamaient une intervention de l’Occident en Syrie (F.B. prend la peine de préciser que ceci n’a rien de comparable avec les mensonges qui ont justifié l’intervention en Irak en 2003 http://ici.radio-canada.ca/wi…/mediaconsole/medianet/6800154 ) viennent de s’avérer mensongères à leur tour.

À lire aussi cette nouvelle de Radio-Canada http://ici.radio-canada.ca/…/002-syrie-attaque-gaz-damas.sh… qui, sans être en mesure de fournir aucune preuve de l’utilisation des armes chimiques par le gouvernement syrien montre bien comment la pensée unique de l’Occident ne se privait pas malgré tout pour imputer au gouvernement syrien la probable responsabilité de ces crimes.

« Un rapport officiel de l’Organisation pour l’Interdiction des Armes chimiques (Organization for the Prohibition of Chemical Weapons, OPWC) a confirmé que les traces de gaz sarin utilisées dans le cadre du conflit syrien, et qui ont provoqué ce qu’il est convenu d’appeler le massacre de Ghuta, ne sont pas compatibles avec la typologie d’armes chimiques qui étaient en possession du gouvernement syrien au moment du massacre en question […].

Le rapport scientifique rendu public par l’organisation et fondé sur les analyses réalisées sur les corps des victimes des attaques chimiques, accrédite de facto les affirmations du gouvernement syrien, selon lesquelles les cas d’utilisation d’armes chimiques dans le cadre du conflit en cours devaient être attribués à certaines des factions – presque toutes de type islamique – qui composent le front des milices antigouvernementales.

Les résultats du rapport sont également compatibles avec les récentes révélations d’Ahmed al- Kadhafi al-Qahsi, cousin du défunt Col. Kadhafi, selon lesquelles les armes chimiques utilisées en Syrie furent prises en Libye après l’effondrement du régime de Kadhafi et fournies à des groupes anti-Assad après avoir transitées par la Turquie. »

Dépêche de l’Agenzia Fides

Et si  on avait suivi la ligne des infos propagandistes et biaisées…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *