Archives de la catégorie: Poèmes divers

Poèmes divers

Marie


Marie se dirige vers la rivière
Un air doux et enveloppant secoue légèrement sa jaquette
Jeune femme et encore enfant dans sa tête
Marie vie son premier matin d’été à la campagne
Ses parents dorment tranquilles
Personne autour
Aucun son autre que celui de l’eau sur les roches
Et celui du feuillage dans le bois
Marie étire les bras, prend de grandes respirations
Elle promène son regard
Sur un paysage solitaire et idyllique
Elle voudrait être vue, qu’on sente son bien-être
Marie s’étend sur le rocher
Elle ferme les yeux
Une voix aussi douce que dans un rêve lui dit
– C’est donc vous la belle Marie
Elle ouvre les yeux tranquillement, sans sursaut
Comme si elle attendait cette visite impromptue
Comme si elle la désirait
– Et c’est vous le beau Jean dont on m’a tant parlé
– Vous permettez que je m’assoie ?
Jean s’assoit sans attendre la réponse
Légèrement penché vers Marie
Sa chemise blanche déboutonnée
Lâche sur son jean bleu
– Quelle injustice ! Une telle beauté
– Pourquoi une injustice ?
Répond Marie sans détourner son regard
Fixé droit devant elle, vers le ciel
Un long silence s’installe…
Puis de ses doigts délicats Jean fait glisser la bretelle de la jaquette par-dessus l’épaule de Marie
Qui ne réagit que par une profonde respiration
Deux doigts de Jean rabaissent doucement la jaquette de Marie glissant délicatement sur son sein
Jusqu’à sa poitrine impuissante à cacher son bien-être
Il se penche un peu plus
Et pose ses lèvres chaudes
Sur le bout du sein mou et dur de Marie


Poèmes divers

La classe

À gauche de vieux tableaux verts
Sur lesquels pendent de longues affiches
Sur les affiches des nombres
Et leurs décompositions
Sur d’autres affiches
Des verbes, des conjugaisons
Puis des consignes de bienséance
Des notes pour l’agenda
Tous les murs sont placardés
De dessins et de mille fantaisies
Sous le plafond des cordons
Sur lesquels sont suspendues
Des toiles fraîches et naïves
De toutes les couleurs
Devant la classe la prof
Et devant la prof des enfants
Aux joues rouges
Avec les yeux qui brillent
Parmi ces enfants
Fatima toute vêtue de rose et de bleue
Qui ne se doute pas que ce soir
Avant d’aller au lit avec sa doudou
Elle apprendra que plus jamais
Elle ne reverra Ahmed
Son petit frère
Dont le départ d’Irak
Avait été retardé.

Poèmes divers

Le Danseur de Salsa

danseur4_salsa

– Automne 2001

Je suis le danseur de Salsa
Celui qui fige le regard des femmes
Qui virevolte et vous enflamme
Sans jamais se tromper de pas.

Et vous Madame, qui êtes vous ?
Connaissez-vous le secret de ma passion ?
Celle qui fait perdre la raison,
Qui transforme la froideur en un coeur doux.

Suivez ma cadence déchaînée.
Oubliez du quotidien les contraintes.
Chassez de votre coeur les lourdes plaintes.
Follement, laissez-moi vous entraîner

Dans la chaleur de mon enfer
Où le diable et la femme en transes,
Gaiement, en toute liberté, se touchent et dansent,
Sur la musique complice de mes vers.

Vous dansez la Salsa, Madame ?

Poèmes divers

Beauté bleue

Beauté bleue, ange de mes nuits perverses.
Nue et froide qui colle sur ma peau.
Donne-moi tes seins. Donne-moi tes fesses.
Ouvre tes cuisses et courbe le dos

Regarde-moi. Savoure mon délire.
Laisse ton venin m’épaissir la bouche.
Goûte avec moi ce langoureux plaisir
Qu’avec mes doigts et mes lèvres je touche.

Dévorant fantasme de mon esprit,
Toi la plus belle, la plus sensuelle.
L’érogène que je respir’ la nuit.

Mon rêve, ma divine, l’étincelle.
Celle qui allume au creux de mon lit
Le feu sacré de l’ Amour éternel.


Commentaires (Il s’agit des commentaires publiés sur l’ancienne version du blogue, en Dotclear)

1. Le dimanche 3 septembre 2006 à 10:30, par Danisou

Crus, sensuels, pudiques.
Tes mots s’écrivent dans la chair.
C’est beau, c’est bon, c’est cochon.

Tu écris magnifiquement !

2. Le dimanche 3 septembre 2006 à 10:32, par Dona

Waouh! c’est magnifique!

J’adore, à cause du caractère érotique. Ce n’est pas facile de faire de la poésie érotique sans être un gros rustaud. Beauté bleue est réellement très à mon goût.

Fragments Poèmes divers

L’amour.ca

J’ai l’amour qui pixelise
Sur mon écran en virtuel
Des mots brisés que numérise
Un coeur perdu qui bat de l’aile

J’ai l’amour.ca
J’ai l’amour.ci
J’ai l’amour qui va
J’ai l’amour qui fuit

À se refaire les dents
Sur les années perdues
L’amour en ligne qui tourne au vent
Des élans soudains et des malentendus

J’ai l’amour.ca
J’ai l’amour.ci
J’ai l’amour qui va
J’ai l’amour qui fuit

Sur mes neurones électroniques
La dopamine aux zones franches
Excite mon coeur qui fait des clics
Quand je m’agite. Quand je me branche

J’ai l’amour.ca
J’ai l’amour.ci
J’ai l’amour qui va
J’ai l’amour qui fuit

Quand je te vois mon bel amour
Que je te touche en temps réel
Que mon ordi va faire un tour
Que tu me montes au septième ciel

J’ai l’amour qui va
J’ai le coeur qui plie
Je fais l’amour comme ça
Je ne suis plus comme si